Proposer un défi
jours
Défis (2)
Sourires (1)
Envoyer un sourire

Pour faire un sourire vous devez choisir une photo aux formats JPG.

Attention! Le format de la photo n'est pas correct.

GlobeDreamers : ÇA ROULE DE SOURCE - pédaler en méditerranée pour une Planète bleu-mer et vert-Terre

ÇA ROULE DE SOURCE - pédaler en méditerranée pour une Planète bleu-mer et vert-Terre

ÇA ROULE DE SOURCE - pédaler en méditerranée pour une Planète bleu-mer et vert-Terre

Qui suis-je ?

23 ans la veille du départ pour Ça Roule de Source, et étudiante à l'esprit dehors, mon esprit s'égare souvent au Pérou, pays m'ayant adopté. Après plusieurs séjours auprès des locaux dans différents endroits, je voulais continuer à vivre des expériences humaines en agissant pour une cause qui me tenait à coeur, pour la Planète, la maison des humains. Aficionada de photo, de vélo et amoureuse de la mer, c'est à travers cette Odyssée que Pépito est né. 

Mes hobbies

Passion photo, voyage et apprentissage, j'aime partager des histoires basées sur mes expériences et de mes voyages, toujours le plus responsables possible.

Ce que je recherche à travers ce voyage

A travers un voyage Likko, je cherche à partager une expérience proche de chez moi, à l'image de Ça Roule de Source. Le chapitre 1 de l'Odyssée à vélo se terminant en octobre, je compte continuer à partager cette manière de voir le monde à travers le Carnet de Bord et de courtes vidéos prenant en compte autant les personnes rencontrées que les lieux m'accueillant. Découvrir, agir et sensibiliser en sont les mots clés.

Aucun contenu disponible pour le moment.

Un Projet Azur et des Hérault's - CRDS première expédition

Article publié le 2020-06-22 16:47:59 - 34250 Palavas-les-Flots, France

Voici le premier récit de Pépito-le-vélo, sa première aventure en Méditerranée, à base de rencontres, presque à la maison, à moins de 50 km de Montpellier.

MARDI, j'ai rencontré presque par hasard Anaelle, porteuse du Projet Azur qui parcourt la Méditerranée en Kayak et en vélo pour sensibiliser et agir à propos de la pollution plastique en mer. Je lui ai proposé aléatoirement un hébergement et on s'est très bien entendues dès la première bouchée du repas qu'on lui a préparé à la coloc. Elle m'a très vite suggéré de la rejoindre pour quelques jours. J'arme le vélo avec les sacoches que j'avais fabriquées avec l'ancienne nappe en toile cirée de ma maman, ni une, ni deux, je suis en scelle. Je ferai l'affaire avec le matériel que j'ai à disposition, et me reconnecterai avec la sol puisque je n'ai pas encore de matelas pour le bivouac.

MERCREDI, au matin nous nous retrouvons sur la promenade de Palavas-les-Flots. Le Président-Fondateur d'OCEAN PROTECTION nous guide alors vers une plage sauvage que nous longerons toute l'après-midi par le sable en direction des Aresquiers, sur la commune de Frontignan.

Cette plage est longue, belle, l'eau est calme et bleu-azur comme on les rêve toutes. Seulement, on ne manque pas de tomber sur des morceaux de plastique ramenés sur la laisse de mer par les tempêtes des semaines passées. Ces mini-bouts de pétrole colorés sont de véritables top-modèles devant un paysage de rêve. Nos vélos et nos petites personnes jouent aussi les mannequins pour fournir des photos aux partenaires et créer du contenu en lien avec notre sujet. Anaelle profite d'ailleurs de ma présence avec mon appareil photo pour obtenir du contenu de qualité, tout comme je suis ravie de prendre en main ce nouvel acolyte que j'ai récemment remplacé pour monter en gamme.

Le soleil est chaud, la mer est encore fraîche.
Nous arrivons à Frontignan et recherchons une abbaye pour dormir. Nous nous retrouvons sur des sentiers VTT un peu trop arpentés pour nos vélo chargés. Nous ne l'atteindrons pas ce premier soir. Nous demandons poliment l'hospitalité à un voisin, qui nous indique d'aller poser nos tentes un peu plus loin, car ses chiens ne feraient qu'un seul morceau de nos mollets bien fermes. Nous passons une nuit venteuse avec vue sur la mer, sur Sète et Frontignan.

JEUDI, nous désarmons le campement car nous avons rendez-vous. BFM TV interroge Anelle et le Projet Azur sur le retour des déchets plastiques suite au confinement. La chronique de 2min20 est diffusée vendredi 19 juin dans le Bourdin Direct. Cela nous donne l'occasion de véhiculer un court message. En effet, avec la crise sanitaire, les gens ont tendance à préférer les produits emballés bien que l'OMS ait démontré que le virus reste actif plus longtemps sur le plastique que sur le papier ou le carton par exemple. Toutefois, grâce au temps libre qu'ils ont eu, les gens ont pu apprendre ou ré-apprendre à fabriquer leurs produits alimentaires eux-même, ce qui, à la longue, génère moins de déchets.

Nous ramassons ainsi quelques déchets, et Pepito est crevé de cette deuxième journée. Heureusement, on peut le soigner non loin de là grâce à une station de gonflage mise en place par l'Hérault, notre héros du moment.

Ce soir-là nous nous atteignons l'abbaye Saint-Félix-de-Montceau par la route. C'est un lieu paisible, surplombant la région, entretenu par des bénévoles. Nous tombons alors sur un groupe de danseuses qui profitent de l'endroit pour s'entraîner alors qu'il n'est pas recommandé de se retrouver dans des lieux fermés. Nous profitons du spectacle avant d'installer notre campement. La nuit est douce et reposante.

VENDREDI, nous rejoignons, les cheveux au vent, l'association avec qui Projet Azur co-organise le nettoyage d'une plage au Cap d'Agde dimanche prochain. Ensuite, je la remercie sincèrement et repars vers l'Est puisqu'il me reste encore 20 km jusqu'à Palavas, puis 10 km jusqu'à la maison.
Je repars rechargée d'énergie positive, un électron libre, un colibri sur roues, je crois encore plus qu'avant à la cohérence et la pertinence de Ca Roule de Source, pour en faire un voyage engagé collectif.

BREF

Suite à un accident de vélo m'ayant fait séjourner à l'hôpital et deux mois de confinement national, il était difficile d'avoir de la visibilité sur le projet. Maintenant, grâce aux conseils d'Anaelle, aux ressources de Globedreamers, aux rencontres et aux opportunités saisies, CRDS avance.

Cette année, je partirais mi-août pour la version 1.2 de CRDS. On s'est adaptés! Athènes ne sera pas la destination mais bien la direction. Grâce à tous ceux qui croient encore plus au projet que tantie Sousou elle-même, le projet aura bien lieu.

Nous pourrons montrer qu'en étant motivé, il est possible de voyager, de s'évader avec un faible impact sur l'environnement. Nous prouverons que juste à côté aussi, le littoral est victime des conséquences que l'humain a sur lui-même, et qu'avec cette détermination, il est possible d'agir. Nous reviendrons avec encore plus d'énergie qu'au départ pour informer, sensibiliser et partager une expérience méditerranéenne.

A bientôt pour de nouvelles petites expéditions, puis pour la Grande Odyssée!

Sousou & Pépito.

Aucun contenu disponible pour le moment.