LE JOB DE CONFUCIUS - A LA RENCONTRE DES INFIRMIÈRES D'EUROPE

Van life à l'année d'une infirmière, conseillère en relation d'aide et "écrivaine" à travers l'Europe. A la découverte d'une autre manière de travailler.

Solidaire
LE JOB DE CONFUCIUS - A LA RENCONTRE DES INFIRMIÈRES D'EUROPE

Objectifs poursuivis

  • Renaître avec la passion du métier d'infirmière en découvrant d'autres manières d'exercer et d'autres lieux d'exercices

  • Aider en tant qu'infirmière bénévole

  • Soutenir, en tant que conseillère en relation d'aide, via mon expérience, les personnes et particulièrement les soignants en perte de sens

  • Soutenir et guider les personnes qui souhaitent vivre autrement, en tant qu'infirmière ... ou pas ;-)

  • Appréhender les soins autrement, par exemple, par la pratique des médecines douces et alternatives

Raisons et motivations

Mes motivations concernent quatre groupes de personnes:

  • les receveurs de soins bénévoles
  • les soignants des différents pays traversés qui découvriront une manière de travailler et une manière de vivre différente de la leur, ce qui leur permettra de s'enrichir
  • les soignants de France qui découvriront une manière de travailler et une manière de vivre différente de la leur, ce qui leur permettra de s'enrichir également
  • moi-même pour un enrichissement professionnel, personnel et humain

Actuellement, la situation de chaque pays est influencée par la pandémie.

En temps normal, les pays que je traverserai font partie, pour certains, des plus riches du monde; pour d'autres, des plus pauvres d'Europe. Il est donc certain que l'approche face aux soins sera différente et plurielle.

 

Comment réaliser le projet

Background:

En 2009-2010, je suis partie un an, avec mon mari et mes deux enfants (de 9 et 7 ans à l'époque) en camion aménagé, en Europe, au Proche-Orient, en Inde et dans le Caucase. Sur la route, à de nombreuses reprises, nous avons pu nous rendre utile, toujours en tant que bénévoles: cours de français, soins et aide dans des villages SOS, soutien aux nomades en Jordanie et en Syrie, aide dans des villages du Golestan Iranien...

Pour lire quelques extraits de notre voyage, rendez-vous sur http://vivreetdecouvrir.canablog.com

Situation actuelle:

Actuellement, de plus en plus de soignants ont perdu le sens de leur métier. Tout le monde connaît les problèmes auxquels nous sommes confrontés quotidiennement. Beaucoup d'entre nous démissionnent et/ou font des burn out, des dépressions ou encore, vont travailler sans passion, la boule au ventre. Infirmière moi-même, mon premier long voyage m'avait aidé à ne pas sombrer et permis de reprendre une activité en France. Actuellement, la situation de crise sanitaire remet beaucoup de choses en question chez moi et chez beaucoup d'autres, tant par rapport à notre vie professionnelle que par rapport à notre vie personnelle.

Le projet:

Depuis plusieurs mois, j'ai le projet de vivre en fourgon à l'année afin de réduire les coûts liés à la vie quotidienne et donc, de pouvoir travailler moins en tant que salariée et plus en bénévole lors de mes voyages. Le bénévolat est utile aux personnes aidées mais je veux aussi que mes expériences de voyage apportent quelque chose à mes collègues, à la profession. La rencontre de l'autre dans sa différence m’intéresse plus que tout. J'ai donc commandé un fourgon aménagé. Je pensais partir en avril. Bien sûr, vu la pandémie du covid 19, le projet est reporté.

Je vais faire un tour d'Europe. Selon la date du départ possible, je commencerai mon tour en allant vers le nord ou vers le sud. L'idée est de suivre un peu la météo afin de ne pas me retrouver sous la pluie et la neige dans les pays du nord et en pleine canicule dans les pays du sud, cela par confort puisque je vivrai dans mon véhicule mais également pour optimiser mes chances de rencontres et de travailler dans des conditions correctes. L'idée est de me confronter à d'autres pratiques, de rencontrer des soignants de tous pays, d'approcher les médecines douces et de me former à celles que je ne connais pas et que je trouve enrichissantes, et d'apporter mon aide si besoin. J'aimerais, par la suite, éditer un livre avec tous les témoignages recueillis auprès des infirmières côtoyées dans les différents pays traversés.


En résumé: je veux retrouver le sens premier de mon métier et relayer le tout, via des eBook, des livres papiers (auto publication ou éditeur), via ma page Facebook intitulée "Vivre et découvrir" et via mon Instagram "le_job_de_Confucius". Je vais également vous emmener avec moi via le carnet de voyage.

Le fourgon:

Il s'agit d'un Adria Twin Suprême 640 SLB.


Son petit nom: Confucius. En effet, son job sera de me véhiculer, de m'abriter, et de me protéger. Il sera ma cuisine, mon salon, ma chambre, ma salle de douche et le bureau d'où je donnerai des nouvelles.

Je serai autonome en électricité grâce à des panneaux solaires. Je prendrai l'eau sur des aires pour véhicules de loisirs, aux fontaines des villages, dans les rivières. Grâce à un filtre carbone, je pourrais purifier cette eau en fonction des besoins.


Mes outils et mes moyens:

  • mes diplômes

  • mes compétences

  • mon expérience professionnelle et de voyage: en effet, le précédent voyage d'un an en camion aménagé m'a appris à me connaître. Vivre en fourgon, aller chercher mon eau, chercher des bivouacs, passer des frontières, avoir parfois trop chaud, parfois trop froid, m'adapter à la culture locale, me débrouiller dans un pays dont je ne parle pas la langue, ... tout cela ne me fait pas peur. Mieux encore, je m'épanouis dans ce mode de vie plus simple, plus tourné vers l'essentiel, vers la nature et vers les autres.

  • mes connaissances en langues étrangères

  • la rédaction (carnet de voyages, rédaction de livres)

  • les réseaux sociaux (Facebook et Instagram)

  • les photos

  • mon fourgon

  • un tour d'Europe le plus complet possible

  • des interviews avec des soignants des différents pays

 

Merci infiniment à toutes les personnes qui soutiendront le projet et plus largement les soignants.

 

 

Budget

Les dons serviront quasiment exclusivement à deux choses:

  • Pour Confucius: l'assurer, le nourrir en carburant, l'entretenir. De ce fait, les dons pourront se poursuivre même une fois que je serai sur la route.
  • Pour m'aider à communiquer et à travailler: financer un PC plus récent, le mien étant très vieux; un disque dur externe et un téléphone, le mien étant un téléphone de base vieux de quatre ans.

Les sponsors sont également les bienvenus: quelques exemples, non exhaustifs

  • Carte de carburant
  • Concessionnaire ou garage que je pourrais appeler en cas de soucis techniques avec Confucius
  • Pneumatique
  • Matériel informatique et téléphonie
  • VPN
  • Assurance véhicule
  • Assurance personnelle (santé par exemple)
  • Gaz (chauffage et cuisson)
  • Traversée en ferry (Danemark - Suède; Finlande - Estonie; France - UK; UK-Irlande, etc)

Pour le reste:

  • J'ai économisé et ai trouvé des accords de financement pour l'achat de Confucius (mon fourgon, donc). Je l'ai voulu neuf afin d'avoir une bonne garantie et le moins de soucis possible
  • Pour mes besoins personnels d'alimentation et autre, je travaillerai parfois en intérim ou en CDD dans les pays dont je parle la langue et dans lesquels j'ai le droit d'exercer selon l'ordre infirmier, à savoir: la France, le Luxembourg, la Suisse, la Belgique et les Pays-Bas. J'espère arrondir mes fins de mois par la vente de mes livres à venir et par la vente de celui déjà paru en auto-publication: "La Syrie juste avant la guerre" qui raconte notre voyage en Syrie, en camion aménagé, avec les enfants, au printemps 2010, soit juste avant la guerre. Actuellement, je travaille sur la rédaction de mon prochain livre: "L'Iran autrement".

Il ne m'est pas possible de vous donner un budget sous la forme de: "une journée me coutera x euros repartis comme tels" car

  • le coût de la vie variera fortement selon le pays traversés
  • le coût en carburant dépendra du nombre de kilomètres roulés. Parfois, on a un coup de coeur pour un pays que l'on parcours de long en large. Parfois, à l'inverse, on se sent en insécurité dans tel autre pays qu'on va traverser rapidement ou finalement éviter; par ailleurs, certains pays, de par leur taille, sont plus long à traverser
  • le coût dans Confucius variera également. Par exemple, plus de chauffage, donc de gaz dans les pays froid
  • A priori, en voyage en van, je ne prends pas les autoroutes sauf si elles sont gratuites et/ou des périphériques pour contourner les grandes villes. La van life, c'est aussi vivre l'instant présent et prendre le temps de vivre

  • France
  • Luxembourg
  • Belgique
  • Pays-Bas
  • Allemagne
  • Danemark
  • Suède
  • Norvège
  • Finlande
  • Estonie
  • Lettonie
  • Lituanie
  • Pologne
  • Slovaquie
  • Hongrie
  • Roumanie
  • Bulgarie
  • Grèce
  • Macédoine du Nord
  • Albanie
  • Monténégro
  • Serbie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Croatie
  • Slovénie
  • Autriche
  • Tchéquie
  • Suisse
  • Italie
  • Espagne
  • Portugal
  • Royaume-Uni
  • Irlande
  • Guernesey
  • Jersey

Qui suis-je ?

Future van lifeuse, je suis une femme de 48 ans avec deux grands enfants de 20 et 18 ans qui vivent leur vie. Je suis infirmière et conseillère en relation d'aide certifiée. Je rédige également des livres sur mes voyages, auto-publiés et suis rédactrice web de temps à autres.
Belge, je réside en France, dans le Tarn, depuis juillet 2013.
Sortie d'un profond burn out qui a duré presque deux ans, je suis à la recherche de sens dans ma profession. Particulièrement interpellée par la violence de mon burn out et de ceux de plusieurs de mes collègues, je veux me retrouver afin de mieux aller vers l'autre, de mieux aider, de mieux soigner.

Mes hobbies

La liberté La van life Les voyages La photo La psychologie positive et orientée solution Les médecines douces La lecture La lecture

Ce que je recherche à travers ce voyage

Je cherche à retrouver la passion du métier, par une pratique différente et plurielle, dans d'autres pays, dans des contextes variés. Je cherche également à apprendre des nouvelles choses, par exemple, par la pratique des médecines alternatives et douces. L'enthousiasme des collègues de l'Europe entière me permettra de transmettre cette énergie positive aux collègues francophones. Leurs déboires nous permettra peut-être de relativiser. Tous mes contacts m'enrichiront et enrichiront, par ricochet, les personnes que je croiserai sur ma route et celles avec lesquelles je partagerai mon aventure.

Aucun contenu disponible pour le moment.


Vous pourriez également être intéressé par ces projets...

Donateurs (10)

LE JOB DE CONFUCIUS - A LA RENCONTRE DES INFIRMIÈRES D'EUROPE

Vous avez décidé de contribuer au projet de FRANCOISE Urbain
CONTREPARTIES
JE NE VEUX PAS RECEVOIR DE CONTREPARTIES