WE ARE BACK TO MADAGASCAR

Ce voyage nous permettrait de recenser quelques espèces endémiques du parc du Makay et de participer à l'aide des populations locales

Eco-responsable
WE ARE BACK TO MADAGASCAR

Objectifs poursuivis

Bonjour, je vais faire preuve de transparence et d'honnêteté en espérant que pour une fois, cette dernière paiera. Il s'agit d'accompagner M.Evrard Wendenbaum (lien https://www.evrardwendenbaum.com/) à la recherche d'espèces menacées ou disparues ou encore d'espèces non répertoriées. Ces expéditions permettent également d'avoir une meilleure connaissance du terrain et ainsi participer à l'écosystème local pour apporter de l'aide aux populations.

Les objectifs sont donc : 

  • recherches scientifiques
  • répertorier des espèces (sciences participatives)
  • solidarité et aide au développement local

Raisons et motivations

Maki de Nosy Be

Après avoir effectué deux voyages à Madagascar, Yann et moi-même avions le projet de créer une association loi 1901 à vocation humanitaire. Dû à différentes contraintes de temps, financières et d'impératifs familiaux, notre projet n'en est resté qu'au stade d'idée.

Nous avons déjà réalisé deux trekkings dans ce pays ainsi que la descente de la rivière Tsiribinha.

Grâce à votre participation, nous pourrions apporter de l'aide aux populations locales. Nous sensibiliserons les communautés à la préservation de la nature et la protection d'espèces animales et végétales.

Madagascar est la plus grande île au monde et est un des pays les plus pauvres juste après Haïti. Actuellement, 80% de la population vit sous le seuil de pauvreté. La majeure partie du peuple vit de l'agriculture. Cependant, les terres et villages sont isolés du reste du monde à cause du manque de route ou alors de leurs conditions déplorables. Nous subissons actuellement une crise sanitaire mondiale. Un simple virus, le COVID-19, se charge de diminuer la population mondiale et réduit l'espèce humaine aux mêmes stades que les lémuriens.C'est une catastrophe que le virus ait déjà atteint l'île. En effet, les moyens de santé sont précaires et peu de gens ont accès aux soins. Mieux connaître notre environnement, mieux l'appréhender, et vivre en harmonie avec ce dernier éviterait peut être cette situation. Ce n'est que sciences et recherches, encore faut-il y investir. J'espère que l'avenir nous permettra de transmettre et de changer les comportements à l'égard de notre environnement. 

Comment réaliser le projet

Camaléon

Pour ce qui est des moyens, ces derniers sont rudimentaires à Madagascar.

  • Un listing de backparkers est déjà établi. 
  • Un matériel de camping sauvage est prévu
  • Repas, transports, parcs et agréments sont prévus par l'assocation

Comme cité par Evrad en personne, les missions sont : 

  • nettoyage des déchets dans la nature
  • faire des inventaires de biodiversité
  • améliorer la cartographie du parc du Makay
  • réaliser des mini reportages ou vidéos en mode JRI (journaliste reporter d'images)
  • Photographier

Départ de la capitale de Madagascar, Antananarivo en 4x4 en direction du centre de l'île et pour rejoindre le massif du Makay (pourquoi pas faire escale à Fianarantsoa). Ensuite, on démarrera notre expédition, une marche au cœur de Madagascar.

Budget


Les frais logistiques comprennent

  • Le transport*, les repas, les hébergements à l’hôtel;
  • L’équipe d’encadrement de la mission sur place;
  • Le matériel nécessaire à la réalisation de la mission;
  • L’organisation préalable pour que tout se passe pour le mieux durant votre séjour.

* A noter que le transport est notre principal poste de coût car :

  • le trajet est long pour accéder au Makay et coute donc relativement cher en carburant;
  • les pistes sont difficiles ce qui nous oblige à louer des véhicules de très bonne qualité et donc plus chers et ce qui implique quasi systématiquement des frais de réparations supplémentaires;
  • pour des raisons de sécurité notamment, nous sommes obligés de garder les véhicules avec nous tout au long de la mission, ce qui rallonge d’autant la durée de location et donc le coût.

Les frais de gestion comprennent

  • Le suivi et l’évaluation des résultats et des impacts des missions;
  • Les démarches de promotion des missions;
  • Le traitement administratif des inscriptions;
  • L’assurance rapatriement et la responsabilité civile;
  • L’adhésion à Naturevolution.

Le don en faveur du programme de conservation permettra notamment de financer en partie

  • Les salaires des acteurs du projet sur le terrain tout au long de l’année;
  • La recherche et le développement de stratégies et de moyens d’action permettant à terme de sauvegarder le Makay dans son ensemble;
  • Les déplacements de nos équipes nécessaires au développement du projet;
  • Les actions quotidiennes de gestions et de recherches de financement en France indispensables au succès du programme de conservation.

Le coût des missions ne comprend pas

  • Le vol international + taxes d’aéroport
  • L’équipement personnel (tente, vêtements, chaussures, sacs de couchage, gourde, sac à dos, lampes frontales,…)
  • Les antipaludéens et les vaccins
  • Le visa d’entrée à Madagascar
  • Les boissons et snacks en extra ainsi que les souvenirs
  • L’hébergement à l’hôtel et tout autre frais hors des dates officielles de la mission
  • L’assurance annulation.

  • Madagascar

Qui suis-je ?

Frédéric, 
Aventurier multicasquette, je continue à parcourir le monde et m'attèle à développer mon medium favori : la photographie. J'ai visité les USA, le Québec et j'y ai même vécu. J'ai à mon actif plusieurs séjours au japon et dernièrement deux trekkings à Madagascar. J'ai 40 ans, est-ce une crise de la quarantaine, je vous répondrai positivement...J'aime les voyages, je suis sportif et j'aime les gens, échanger et polémiquer avec eux.
 
Yann, 
Marin, aventurier Breton, la vie a fait en sorte que je dispose de temps pour parcourir le monde et aller à la rencontre des peuples. Je manque simplement de moyens financiers. Après avoir vécu en Irlande et en Chine, je me suis installé à l'extrême ouest de la France, dans le finistère. C'est Fred qui écrit et au moment même où il rédige, je me retrouve bloqué à Alger après avoir parcouru le pays pendant un mois.

Mes hobbies

Fred le sport, la nature,  la photographie les voyages Yann la voile la nature l'éducation, le savoir les voyages

Ce que je recherche à travers ce voyage

Nous recherchons dans ce voyage :  -l'envie de participer à une expérience valorisante -l'aventure -prendre un bol d'air

Aucun contenu disponible pour le moment.


Vous pourriez également être intéressé par ces projets...

Donateur (1)

WE ARE BACK TO MADAGASCAR

Vous avez décidé de contribuer au projet de FREDERIC Keryer
CONTREPARTIES
JE NE VEUX PAS RECEVOIR DE CONTREPARTIES