SOAP 4 ALL

Traverser l’Amérique du sud en Van aménagé et distribuer des savons recyclés, tout en sensibilisant la population local sur l'intérêt d'une hygiène basique.

Aventurier
SOAP 4 ALL

Projet soutenu par

Objectifs poursuivis

Bienvenue dans l'aventure SOAP 4 ALL !

 

Janvier 2021, nous avons pour projet de parcourir l’Amérique du Sud en Van.

Et pour quoi faire ?...

Nous sommes Julie & Martin, deux grands fans de découverte des cultures mais également soucieux de l'environnement et de l'impact que nous laisserons aux générations suivantes. C'est dans cette dynamique que nous avons imaginé notre projet.

Après une prise de conscience, nous avons décidé de partir en Amérique Latine, immense et magnifique région où, malheureusement, de nombreuses populations n'ont pas encore souvent accès à l'hygiène de base. 

"Un meilleur accès à l’eau et à des installations sanitaires ne conduit pas nécessairement, à lui seul, à une meilleure santé."

Comment allons nous aider, à notre échelle ?

Nous avons 2 principaux objectifs à atteindre lors de notre voyage :

  • Distribuer les savons recyclés des hôtels français de notre partenaire Unisoap aux populations défavorisées sur place

  • Sensibiliser les populations : agir en faisant de la prévention sur les gestes d'hygiène de base (vidéos, ateliers, kit, goodies... ) dans les écoles, associations locales & maisons de retraites.

Nous allons également profiter de ce voyage pour éveiller, les enfants et les populations que nous allons rencontrer, à la nature et surtout à l'importance de sa sauvegarde, en mettant en place des ateliers et des jeux autour du sujet. 

Pour résumer, notre projet Soap 4 All s'inscrit dans une dynamique sanitaire et écologique, en sensibilisant les populations à l'hygiène et au recyclage via des organisations et des associations sur place. Enfin, nous nous déplacerons en van aménagé afin de pouvoir être libre dans l'itinéraire et pouvoir accéder aux endroits qui nous semblent indispensables pour notre projet.

Raisons et motivations

Nous avons toujours voulu voyager, car voyage rime avec liberté, découvertes et leçons de vie.

Nous voulions vivre cela une dernière fois avant de s'installer réellement dans une ville, et d'être embarqués dans une routine presque inévitable ! Notre planète regorge d'endroits magnifiques et de personnes à découvrir, mais nous voulions donner un sens à un tel voyage. C'est à l'école que nous avons découvert le projet d'Unisoap, cette association française recycle les savonnettes des hôtels et chaînes d’hôtels pour les remettre de nouveau en service. Nous avons trouvé cette idée géniale, et l’avons gardé dans un coin de notre tête.

Puis après quelques recherches sur internet, nous sommes tombés sur des informations qui nous ont interpellé :

  • Environ 4 500 enfants meurent chaque jour de causes liées au manque d’équipements sanitaires de base. (Source Unicef)
  • Se laver les mains au savon est l’un des moyens les plus efficaces et les moins coûteux de prévenir les maladies diarrhéiques et la pneumonie, qui causent chaque année la mort de 3,5 millions d’enfants. (Source Unicef)
  • Le savon est le produit cosmétique le plus consommé dans le monde, sa production mondiale s’élève à environ 45 millions de tonnes par an. (Source Fondation Good Planet)
  • 2,6 millions de savons sont jetés chaque jour dans le monde. Ce gaspillage est essentiellement causé par les hôtels.

 

Un meilleur accès à l’eau et à des installations sanitaires ne conduit pas nécessairement, à lui seul, à une meilleure santé. Les faits démontrent que le lavage des mains au savon solide est l’intervention la plus efficace pour réduire le nombre de cas de diarrhée, deuxième cause de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans. Il a aussi été prouvé que l’habitude de se laver les mains régulièrement réduit l’incidence d’autres maladies, notamment la pneumonie et d’autres maladies respiratoires, le trachome, la gale et d’autres infections cutanées et oculaires. Se laver les mains au savon est l’un des moyens les plus efficaces et les moins coûteux de prévenir les maladies diarrhéiques et la pneumonie, qui causent chaque année la mort de 3,5 millions d’enfants (Source Unicef). C’est en lisant ces informations que nous avons décidé d’orienter notre projet de voyage sur le thème de l’hygiène.

 

En mettant en avant l'importance de ce geste simple, les résultats attendus vont être de sensibiliser les parents/enfants à l'importance, parfois crucial, sur l'hygiène de base. C'est l'affaire de tous ! Nous attendons de cette sensibilisation une réelle prise de conscience des messages véhiculés. Nous voulons laisser une trace de notre passage, par exemple, pouvoir afficher dans une école un panneau retraçant les étapes d'un lavage de main efficace, réalisé lors d'un atelier avec les enfants. De plus, nous sommes fiers de pouvoir mettre en lumière l'action d'Unisoap (association française présentée préalablement) en distribuant leurs savons  recyclés sur place. Enfin, et à titre personnel, voyager à travers l'amérique du sud pour découvrir des nouvelles régions du monde. 

La situation dans les pays traversés :

Chili : Nous avons choisi d’atterrir au Chili, pour l’achat de notre van aménagé. Même si le niveau économique du Chili a bien progressé depuis ces dernières années, 18% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et 9%* des enfants meurent avant l’âge de 5 ans (en majorité des enfants issus de familles pauvres). A noter que, le Chili est composé d’environ 5%* d‘indigènes. Les enfants issus de ces peuples n’ont pas accès aux mêmes droits que les autres enfants chiliens.

Bolivie : Puis nous irons en Bolivie, l’un des pays les plus défavorisé d’Amérique Latine, avec une population de 11,2 millions d’habitants, et une mortalité des moins de 5ans de 31*. Cette pauvreté se situe surtout dans les zones rurales. Il faut savoir que la Bolivie possède le plus grand nombre de peuples autochtones en Amérique latine, ces gens sont victimes de grandes inégalités sociales et sanitaire. A noter également, que de nombreux efforts législatifs ont été réalisés depuis les dernières années, le programme « dénutrition zéro », qui a pour but de réduire la mortalité infantile, agit sur l’éducation et la santé, mais le chemin reste encore long…

Pérou : La suite de notre voyage se déroulera au Pérou, population de près de 31 millions d’habitants, où la mortalité infantile touche 13* enfants de moins de 5ans. Au Pérou, la situation des droits des enfants diffère d’une région à l’autre. En effet, la situation géographique du pays empêche une bonne coordination des soins médicaux ce qui isole encore plus certaines populations. De nombreux enfants vivent encore dans des conditions précaires qui affectent leur santé et entraîne de multiples conséquences néfastes pour leur avenir.

Colombie : Nous irons également en Colombie, pays où près de 45%* de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et où les droits des enfants sont malheureusement très souvent bafoués : violences, exploitations sexuelles, accès difficile à l’éducation… Nous voudrions aller à la rencontre des peuples autochtones, par l’intermédiaire d’associations locales, qui sont complètement oubliés des politiques colombiennes.

Équateur : Ce pays compte près de 16 millions d'habitants dont 30% d'enfants âgés de 0 à 14 ans. Malgré une situation qui s'est améliorée depuis quelques années grâce à des investissement sur la couverture de santé de la part du gouvernement mais la situation des enfants équatoriens est encore délicate. Beaucoup d'enfants de moins de 5 ans sont exposés à un manque de traitements médicaux ce qui reste la première cause de mort infantile (18 *). Le niveau élevé de malnutrition chronique chez les enfants indigènes (supérieur à 50 %) prouve également les failles du système de santé équatorien.

Uruguay et Paraguay :Si nous avons le temps et la possibilité, nous aimerions également étendre notre projet au Paraguay et à l'Uruguay. Ces pays voisins, où l’on constate une nette amélioration des droits humains depuis une vingtaine d’années, souffrent tout de même d’un manque d’accès aux soins et à l’hygiène de la part des familles affectées par la pauvreté (Uruguay : 27 %* de la population uruguayenne vit en-dessous du seuil de pauvreté, Paraguay : 15%* de la population vit avec moins d’un euro par jour)

(* source : humanium.org)

A l'échelle de Soap 4 All, nous souhaitons sensibiliser au mieux sur l’importance des gestes d’hygiène de base auprès des enfants, des populations défavorisées et distribuer les savons recyclés de notre partenaire. Après notre passage, nous voulons laisser un "kit d’hygiène" que nous travaillons avec notre partenaire.  

Pour finir, cette aventure se doit d'être impactante et virale. C'est pourquoi nous allons communiquer et filmer nos actions afin d'immortaliser ce voyage d'une vie. Suite à notre projet, si certaines personnes peuvent prendre conscience de l'importance des actions solidaires et, qu'à notre échelle, nous pouvons faire changer les choses, notre objectif sera atteint. 

Comment réaliser le projet

Nos outils

Pour commencer et nous présenter brièvement, nous sommes tous les deux issus d'une formation d'école de commerce, ce qui nous a apporté des compétences complémentaires et qui nous aide, aujourd'hui, à réaliser notre projet. 

Julie a des compétences marketing et digitales: création et maintenance d'un site web, gestion de projets divers, réseaux sociaux ou encore pilotage et organisation d'évènements. Ces compétences vont être profitables dans le quotidien de Soap 4 All. Elle a eu un cursus chargé en expériences à l'étranger: stages et voyages humanitaires, ce qui lui a permit de développer sa capacité d'adaptation et son ouverture d'esprit. 

Martin a lui aussi effectué un parcours en école de commerce plutôt orienté commercial. Pendant son cursus, il a eu l'opportunité de voyager à Taiwan, où il a eu une prise de conscience sur la richesse qu'offrait le monde et ses cultures et populations. Pendant cette expérience, il s'est passionné pour le montage vidéo, et sera en charge de la photo et de la réalisation des films / vidéos, pendant l'aventure Soap 4 All.

Comment parvenir à sensibiliser les enfants ?

Pour commencer, ou trouver les savons ? Nous nous sommes rapprochés de l'association UNISOAP afin de devenir partenaire. Ils nous fourniront des savons recyclés dans le but d'être donner aux populations sur place. 

Ensuite, nous allons nous appuyer sur des associations locales qui connaissent réellement les besoins sur place. Nous en avons déjà contacté certaines et sont unanimes quant à la réussite et le besoin d'un tel projet. 

 

Concernant nos besoins en terme d'outils (matériel) : 

  • Un appareil photo / video (Sony rx100V)
  • Un drone (Dji Mavic pro)
  • Sac camera (Peak design Everyday 20L)
  • Batterie externe x2
  • Disque dur (1 terra minimum)
  • Micro caméra
  • Micro cravatte
  • Stabilisateur (ZHIYUN WEEBILL Lab)

 

Nos Moyens

Afin de mener à bien ce projet, notre motivation reste le principal moyen d’y parvenir. La sensation de sortir des sentiers battus et de quitter notre zone de confort pour une cause qui nous tient à cœur, nous donne des ailes. 

Tous deux habités par ce voyage, nous avons mis en place certains moyens / objectifs afin de voir ce projet se réaliser :

Avant le départ : 

  • Réunir une somme d'argent (développer ci-dessous) afin de pouvoir profiter au maximum du temps sur place. Pour cela nous allons organiser des événements (ventes, soirée sponsoring...)
  • Créer le site internet / page instagram
  • Contacter des médias français / page instagram de voyageurs etc...
  • Contacter les ONG / Associations locales pour prévenir de notre arrivée
  • Monter une action commune avec Unisoap
  • Stage mécanique pour appréhender les aléas de la vanlife sur place

 

Après le départ : 

  • Traverser les pays suivants : Chili, Argentine, Uruguay, Bolivie, Pérou, Equateur et la Colombie en rencontrant les associations et organisations contactées au préalable
  • Distribuer les savons dans les ONG / Associations / école, maternité...
  • Sensibiliser les populations sur place (ateliers, jeux avec les enfants, visonnage de vidéos...) 
  • Partager / fournir du contenu photo ou vidéo par nos propres canaux de communication OU pour nos partenaires.

 

Nos réseaux

Afin de mener à bien Soap 4 All, il nous sera nécessaire de communiquer sur les actions que nous mènerons sur place. Cette communication permettra de faire vivre les événements en temps réel, une partie de notre quotidien sera mis en ligne sur un blog et les réseaux sociaux. Nous communiquerons également par mail, canal qui nous permettra d’informer les donateurs sur Soap 4 All.

Pourquoi c’est important de communiquer ?

  • Cela permettra, tout d’abord, à notre partenaire, de relayer et partager sur les Réseaux Sociaux, ce que nous avons préparé ensemble : ateliers, jeux, distribution de kit hygiène… (RS).
  • Cela permettra d’informer les donateurs de la campagne de financement, des avancées du projet et des actions menées. (Mail).
  • Cela permettra de rendre visible le projet et lui donner de la portée. Être présents sur différents types de canaux de communication sera une vitrine incontournable qui permettra de faire connaître notre projet mais aussi notre partenaire Unisoap et leur mission, et également faire prendre conscience du manque de moyens liés à l’hygiène en Amérique du Sud. (RS + Blog).
  • Cela permettra de donner de la crédibilité à ce que nous faisons. Nous serons sur près de 5 canaux différents, nous aurons donc les moyens de fédérer une communauté, et cela donnera de l’envergure au projet, et pourquoi pas des moyens financiers ?
  • Et pour finir, cela permettra de faire perdurer le souvenir et les traces que nous laisserons via Soap 4 All.

Comment allons-nous communiquer ?

  • Les réseaux sociaux : Canaux incontournables, c’est la manière la plus facile de communiquer et de fédérer une communauté. Nous serons sur Instagram et Facebook afin de partager quotidiennement / hebdomadairement le quotidien de Soap 4 All. Les publications seront liées au voyage et au projet. Nous publierons des photos de paysages, de lieux remarquables et surtout des portraits de personnes marquantes rencontrées grâce aux ateliers réalisés. Facebook et Instagram seront comme notre album photo. Nous aurons également une chaîne YouTube, qui nous permettra de faire vivre Soap 4 All. Les vidéos seront publiées au rythme de 2 à 3 fois par mois. You Tube est un moyen de communication très puissant, les vidéos sont facilement partageables et diffusables, c’est donc un outil essentiel à la notoriété du projet ! Martin réalisera les montages vidéo.

 

  • Blog : Le blog sera consacré à notre périple, de la préparation du projet et du voyage, au départ en passant par la vie sur place jusqu’à notre retour en France. Les articles parleront de sujets assez divers : rencontre avec les partenaires, soirées de lancement, la vie en van, les itinéraires parcourus… Et bien sûr les associations locales rencontrées pour Soap 4 All, les moments partagés lors des ateliers, jeux ect. Ce blog sera notre carnet de voyage, où nous inscrirons nos souvenirs et nos états d’âme à destination de nos proches et des personnes qui souhaitent avoir des détails de notre voyage.

Budget

Nous voudrons porter le projet Soap 4 All sur une durée de (environ) 8-12 mois, pour cela nous avons besoin de vous pour collecter 8 000€.

Ce budget conséquent servira pour les dépenses suivantes : 

  • Transport des savons : France -> Amérique du sud
  • Matériel nécessaire pour les ateliers de sensibilisation auprès des enfants (Vidéo, affiches, jeux ...) + kit d'hygiène. 
  • Frais de douane et passage des frontières
  • Internet / VPN
  • Appareil photo / caméra afin de pouvoir partager nos actions
  • Billets d'avion
  • Assurance personnelle / véhicule

 

Pour le reste du financement, nous travaillons actuellement pour mettre de l'argent de côté et pouvoir acheter notre compagnon d'aventure !  

  • Chili
  • Pérou
  • Bolivie
  • Argentine
  • Équateur
  • Paraguay
  • Uruguay

Mes hobbies

Tout deux passionnés de découvertes et amoureux de la nature. Julie est manuelle est aime la poterie. Martin dessine et fait de la course à pied (#Semi de Paris)

Ce que je recherche à travers ce voyage

Découvrir, apprendre, éveiller nos sens sont pour nous important. Mais la chose primordiale est de donner un sens à ce voyage. Nous cherchons à nous rendre utiles et si l'on peut aider des personnes à notre échelle, c'est le principal ! Alors, on y va ?

Aucun contenu disponible pour le moment.


Vous pourriez également être intéressé par ces projets...

Donateur (1)

SOAP 4 ALL

Vous avez décidé de contribuer au projet de Martin & Julie
CONTREPARTIES
JE NE VEUX PAS RECEVOIR DE CONTREPARTIES